2020, une année bouleversée par la crise sanitaire...

Nos premières préoccupations, assurer la santé et la sécurité de nos salariés…

Dès l’annonce du 1er confinement, il a fallu mettre en place, en urgence, un plan de continuité afin d’assurer le maintien de nos activités essentielles et avec lui, se préoccuper des situations personnelles et professionnelles de nos salariés.

En lien étroit avec les managers et les représentants du personnel, des protocoles ont été mis en œuvre dès le mois de mars afin de mettre en place un mode opératoire, concret et opérationnel en vue d’assurer la santé et la protection des salariés.

Mesures de protection individuelle, de distanciation physique, nouvelle organisation du travail ou encore mesures opérationnelles pour organiser l’occupation de nos locaux, autant de dispositions régulièrement mises à jour pour s’adapter à l’évolution du contexte sanitaire.

Aussi, pour accompagner nos salariés dits de premières lignes qui devaient poursuivre leur activité sur site, notamment nos personnels d’immeubles, ou encore pour les salariés «télé- travailleurs», des mesures d’accompagnement afin de réduire le sentiment d’isolement ont été mises en place par nos équipes internes.

À titre d’exemple et particulièrement pour notre personnel sur site :

  • échanges réguliers avec les équipes (collègues et managers)
  • prises de contacts par les membres représentants du personnel, les équipes Ressources Humaines et la Direction Générale.

Ou encore l’envoi de plusieurs baromètres de climat social à l’ensemble du personnel pour recueillir leur vécu pendant cette crise et mettre en œuvre de nouvelles actions de prévention.

Accompagner et former les équipes aux nouveaux modes d’organisation du travail et avec eux, de nouvelles pratiques professionnelles…

image pleine largeur

Même si la crise sanitaire a apporté de nouvelles contraintes, cette dernière a aussi permis de voir émerger de nouveaux modes de travail, de nouvelles pratiques professionnelles. Parmi les illustrations les plus significatives en matière RH :

  • La réussite du déploiement du télétravail.
  • L’accompagnement et la formation de nos équipes aux nouveaux outils et à de nouvelles pratiques professionnelles.
  • Et enfin, la mise en place d’une formation dédiée « Manager à distance » pour tous les managers.

Ces modules de formation continueront à être dispensés en 2021 et des formations spécifiques pour les télétravailleurs verront aussi le jour.

Conditions de travail et égalité des chances

Continuer à faciliter l’inclusion par l’emploi des populations les plus fragiles

Notre Société a signé son premier contrat alternance dans le cadre du dispositif HOPE, « Hébergement Orientation Parcours vers l’Emploi ».

Grâce à une collaboration étroite avec nos partenaires locaux notamment Uniformation, Pôle Emploi et l’organisme de Formation AFPA Grand Est, ce dispositif d’intégration sur mesure destiné aux réfugiés s’inscrit naturellement dans notre politique RH assise sur des valeurs fortes telles que l’égalité et la diversité.

Facilitant l’inclusion des populations les plus fragiles et le vivre ensemble, cette forme novatrice d’intégration permet aussi de répondre à des enjeux forts pour BATIGERE :

  • Accompagner et former en recrutant via l’alternance nos futurs Personnels d’Immeubles,
  • Favoriser l’égalité des chances dans le cadre de l’accès au logement,
  • Renforcer le lien social et continuer à casser les idées reçues sur les difficultés d’intégration en France des réfugiés.

 

 

 

 


Signature Officielle du 1er Contrat HOPE pour BATIGERE au sein de la Direction Régionale AFPA Grand Est


 

 

 

 

 

 

 

 


Sébastien TILIGNAC, Directeur Général et Karar AHMED, alternant HOPE accueilli au sein de l’Agence de METZ


 

 

Des actions concrètes dans le cadre de la prévention de la désinsertion professionnelle liée au handicap…

Investies depuis de nombreuses années afin de soutenir l’emploi de personnes en situation de handicap, les équipes RH et plus largement de la société, continuent de se mobiliser autour d’actions de communication, de sensibilisation mais aussi d’intégration.

Chaque année, des actions de communication autour du handicap en entreprise, des formations dédiées, des participations à des forums ou à des campagnes nationales (SEEPH, Duoday…) témoignent de l’engagement de l’ensemble des parties prenantes sur ce sujet.

À ce titre, une communauté interne destinée à l’ensemble du personnel et nommée « Tous différents, tous égaux » a été mise en place en novembre 2020 à l’occasion de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes en Situation de Handicap.

Enfin, un nouveau partenariat avec l’Association des Paralysés de France de Ludres permet ainsi d’expérimenter un dispositif dédié au retour à l’emploi, le CDD Tremplin.

Dans ce cadre, 3 de nos agences ont eu recours aux prestations de l’APF durant l’année 2020.

Véritable levier innovant dans l’accompagnement de ces publics, cette démarche s’est concrétisée par l’embauche de 2 CDD au sein de nos effectifs.

Développement des compétences en matière de médiation sociale

Dans un contexte économique et social rendu plus difficile, l’accompagnement de populations fragilisées, exposées à des difficultés de tous ordres ou encore isolées est un véritable enjeu.

Afin d’étoffer et d’enrichir nos compétences sur des missions nécessitant une coordination large et raisonnée des actions, des acteurs et des dispositifs notamment sur les territoires sensibles, nous orientons certains de nos recrutements au profit de la médiation sociale et relationnelle.

Dans ce cadre, 4 postes de médiateurs de quartiers ont été accueillis dans nos agences en 2020 via divers dispositifs : Contrats Adultes Relais et Emploi Francs ou encore à travers l’accueil de stagiaires issus d’un nouveau partenariat avec l’organisme Prolepsis, organisme spécialisé dans les formations certifiantes en matière de Médiation.

L’émergence de ces nouveaux métiers via des dispositifs particuliers proposés par l’Etat ainsi que la formation aux compétences de Médiation Sociale constituent aussi des atouts incontestables pour faciliter l’accès à l’emploi des résidents des Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville, des demandeurs d’emploi ou encore des bénéficiaires du RSA. Ces recours s’inscrivant naturellement dans nos engagements RH et plus particulièrement ceux formalisés dans la Charte Entreprises et Quartiers dont nous sommes signataires depuis de nombreuses années.